Par le moyen d’un concours d’architecture, la D.T.T. s’est fixé l’objectif important et nécessaire de réunir tous ses services dans une seule entité. Le site choisi, la complexité des règlements d’urbanisme en vigueur et à venir, la variété des fonctions devant être abritées rendent ce projet particulièrement intéressant. Les futurs usagers, le public et les professionnels qu’y seront reçus et le tissu urbain environnant diront de la réussite de ce projet ambitieux dont la vocation écologique est clairement affirmée.

L’idée d’une intervention "légère" sur le sol à pris corps, comme en soulevant une feuille de terrain pour y glisser une bonne partie des parkings en dessous tout en libérant un vaste parvis jardiné central, sorte de place végétale autour de laquelle toutes les fonctions s’articulent. Dès lors, l’implantation en "L" des bâtiments a été évidente, bâtiments linéaires traversés par des amples "failles" permettant la ventilation naturelle de toutes les circulations principales. La construction s’éloigne ainsi le plus possible de la nuisance sonore pour laisser place à un vaste espace paysager centré sur l’entrée.

La création de ce parking en demi-niveau permet d’envisager une extension à l’échelle de l’ensemble de la parcelle. Ce parking qui pourrait être partiellement commun permettrait de créer près de 400 places en fonction du programme du marché et libéreront des emprises pour les commerces et services qui pourraient être développés.

Les espaces de grande hauteur (hangar, centre éducation et sécurité routière) ont trouvé place aux extrémités constituant ainsi, notamment le hangar, une efficace barrière contre le bruit du rond point. L’orientation par rapport aux vents dominants permet une ventilation efficace des 2 ailes du bâtiment. Le choix a été fait de proposer un bâtiment de hauteur relativement modeste (maximum R+2) en cohérence avec l’avenir d’un secteur urbain dont l’évolution reste encore à écrire.

Le contrôle des apports solaires ainsi que les expositions aux vents dominants permettent de minimiser et optimiser l’utilisation de la climatisation. Dans le même but, le hall d’accueil et les circulations sont ventilés naturellement et de façon traversante. Les matériaux ont tous été choisis en fonction de leur consommation d’énergie en production et seront largement recyclables. Il est prévu de récolter les eaux de pluie pour l’alimentation des chasses d’eau et l’irrigation du grand parvis végétal en goutte à goutte. L’ensemble des eaux usées sera collecté par la station d’épuration et traité par biodisques rotatifs, rejetant de l’eau de qualité E, adaptée à l’arrosage par infiltration et F pour un rejet dans le milieu naturel.

CONCOURS POUR LE BÂTIMENT DES TRANSPORTS TERRESTRES DE POLYNESIE FRANCAISE

Boulevard Pomare - B.P. 9754-98715 CMP - Papeete - Tahiti - Polynésie française - Tél (689) 40.43.23.41 - Fax (689) 40.42.57.92 - pjpicartarchi@mail.pf

 

Crédits photos: Tim Mckenna / Erik Saillet / Pascal Lombard / Pierre Lesage / G. Le Bacon / Tahiti Tourisme / Photos agence.

© Copyright, All Rights Reserved - Pierre-Jean Picart architect